Les interférences

Les interférences résultent de la superposition d’ondes de même nature et de fréquence égale ou voisine. Elles se manifestent par une variation de l’amplitude dans l’espace ou dans le temps de l’amplitude de la résultante des ondes.

Lorsque deux faisceaux de lumière issus d’une même source laser sont diffractés et se superposent, on observe une succession de zones éclairées et de zones sombres. Ce sont des interférences constructives et destructives (cf. Figure).

En effet :

  • Lorsque deux ondes en phase se superposent, elles s’additionnent pour augmenter l’amplitude: on dit que l’onde est renforcée.
  • Cependant, quand deux ondes en opposition de phase se rencontrent, l’onde résultante est annulée.
interferences 1 - Copie
Figure : interférence constructive et interférence destructive : schéma de principe

On visualise ce phénomène facilement en réalisant l’expérience des interférences de Young.

L’article suivant concerne L’éxpérience de Young

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s