L’enregistrement

Nous y voici : l’enregistrement de l’hologramme. Nous allons voir dans cet article comment l’enregistrement se fait-il et comment est-il possible?

Il existe deux différents types de montages utilisés en holographie :

Par réflexion

Par transmission

Nous verrons les spécificités de ces deux montages dans les deux articles suivants.

L’enregistrement est réalisable grâce aux interférences créées par deux faisceaux issus d’une même source lumineuse (laser). Le premier faisceau s’appelle « faisceau de référence » et rentre directement en contact avec la plaque holographique alors que le deuxième faisceau : le « faisceau objet » arrive directement sur l’objet. Le « faisceau objet » va alors diverger par chacun point de l’objet vers la plaque holographique, ce qui modifie sa phase et son intensité. Les deux faisceaux qui se retrouvent finalement sur la plaque holographique vont alors interférer au niveau de leurs phases et de leurs intensités. Ces interférences contiennent alors les informations nécessaires au codage de l’image en relief de l’objet et vont imprimer ces informations dans la plaque holographique.

Les deux prochains articles vont détailler les deux montages les plus utilisés pour l’enregistrement de l’hologramme…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s