Par transmission

Dans cet article nous allons voir les particularités du montage par transmission qui permet l’enregistrement de l’hologramme.

L’enregistrement des hologrammes est la partie la plus compliquée et la plus difficile à mettre en œuvre.  Dans ce montage-ci on sépare clairement les deux faisceaux : objets et références pour les rassembler sur la plaque holographique. Les hologrammes enregistrés sont ainsi appelés hologramme par transmission. Pour réaliser leur enregistrement, il est nécessaire d’utiliser un laser (une source lumineuse cohérente), plusieurs miroirs, un miroir semi-réfléchissant qui permettra de séparer le faisceau en deux faisceau, de deux réseaux pour diffracter le faisceau référence (en rouge sur le schéma) et le faisceau objet (en bleu sur le schéma) ainsi qu’une plaque photosensible.

transmissionhololevrai.png
Figure : schéma du montage d’enregistrement de l’hologramme par transmission

Ces hologrammes ne sont visible qu’avec la source laser qui les a enregistrés.

sylvie transmission.jpg
Figure : montage d’enregistrement d’hologrammes par transmission réalisés à l’université Joseph-Fourrier

Le prochain article intitulé « Par réflexion » explique les particularités du deuxième montage utilisé en holographie : le montage par réflexion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s